Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mars 2016 6 19 /03 /mars /2016 18:43

 

Cette assertion est vérifiée si l'on s’en réfère à la constante de la vitesse de la lumière dans le vide (le terme finitude étant galvaudé), mais erronée si l'on s’en réfère à l’afflux continuel de la quantité de lumière reçue, soit la quantité d’informations visuelles reçue en un point donné. Par conséquent, il s’avère que pour des objets lumineux observés, on peut calculer des distances et émettre des durées, mais pas pour l’ensemble des objets puisque, à ce moment-là, la distance et le temps ne font plus qu’un pour former ce que l’on nomme le présent.

 

De là, provient également l’idée reçue que le centre de l’univers est partout, alors qu’il se situe au plus petit point possible, là où fut le premier point de contact entre la matière-énergie noire et la matière-énergie dite ordinaire ; là où commence la singularité gravitationnelle issue de l’incommensurable force de répulsion s’exerçant entre les matières-énergies distinctes : l’horizon des événements étant la porte d’entrée. Il est à noter que les paramètres du Big Bang, à plus petite échelle, sont aussi à l’origine de la formation des trous noirs et des quasars. En référence à ses données, on peut conclure qu'en qualité d’observateur, ce que nous voyons de l’univers global équivaut, en fait, à observer l’intérieur d’un trou noir et que la surface observée des trous noirs définit, à plus petite échelle, les mêmes propriétés physiques que la face externe de notre univers global.

 

http://chaman.fr.over-blog.net/2015/06/pensez-vous-que-demain-existe.html

 

Bien à tous...

 

 

L'éclaireur du Temps.

 

P.-S. : Je sais qu'une grande partie de mes écrits sur l'univers vont à l'encontre des enseignements actuels sur le sujet ; pourtant, n'y voyez surtout pas, de ma part, un plaisir malsain de déstructuration massive, mais plutôt un plaisir interrogatif de partager mes idées/données à partir d'un nouveau modèle cosmologique qui, à mon sens, est plus représentatif de la réalité de l'univers et des forces qui s'y exercent. Mon modèle (ma théorie) aborde l'univers d'une manière plus globale, d'une part en se libérant des idées reçues et d'autre part en se libérant du "temps chronométrique" qui est une notion fictive menant à des culs-de-sac.

Partager cet article
Repost0

commentaires

amélie 01/04/2016 15:37

c'est très important ce que vous partagez avec ceux qui suivent votre blog

Kristen 02/04/2016 02:16

Merci pour votre appréciation qui me va droit au cœur. <3