Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mars 2016 6 26 /03 /mars /2016 23:01

 

En contradiction à Etienne Klein :

 

L'indétermination quantique ou la non-causalité, soit un état dit intrinsèque pour les physiciens modernes que  définit, alors, un état en attente pouvant devenir une onde ou un corpuscule selon l'outil de mesure employé.

 

------------------------------

 

En d'autres termes, une particule subatomique se conduit comme une femme qui selon que l'observateur mâle lui plaît se dévêtira un peu plus que pour l'autre ou est-ce à l'inverse, que selon l'insistance du regard masculin, elle se dévoile d'autant plus. Bon, je ne sais pas pour vous, mais pour moi, c'est exactement ça l'incertitude.

 

Le terme d'indétermination n'est pas fidèle à l'expérience, mais est fidèle à l'idée parce qu'une particule subatomique n'existe pas d'elle-même et n'agit pas d'elle-même. Donc, c'est bien l'interaction qui la détermine même si l'effet est soit incertain, soit probabiliste.

 

Cependant, on peut tenir une explication rationnelle à ce phénomène, si on considère qu'il existe une limite infranchissable à l'infiniment petit que détermine le champ de Higgs que j'appelle le mur de l'invisible, représentant la frontière entre l'infrastructure (l'espace) et la structure (le temps dimensionnel) de l'univers visible.

 

Le concept de non-causalité en physique quantique est un leurre psychique dû à notre méconnaissance des mécanismes qui s'y exercent débouchant à proférer de mauvaises interprétations.

 

Bien à vous...

 

 

L'éclaireur du Temps

Partager cet article
Repost0

commentaires

amélie 01/04/2016 15:35

je trouve que le mot incertitude c'est beaucoup plus expressive dans ce contexte