Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2016 2 25 /10 /octobre /2016 22:19

 

La poésie de Serge possède un équilibre indéniable. Elle souffle le chaud ou le froid avec maîtrise, car il n'y a pas de place pour le hasard dans ce qu’il écrit, dans ce qu’il vit, dans ce qu’il ressent, dans ce qu’il exprime, dans ce qu’il nous offre à lire, à penser, à aimer, à haïr, à prendre sans jamais rien laisser.

 

Il est le diapason qui donne le la à nos cœurs en écoute.

 

Poète, à jamais, il est.

---------------------------------------------

"Cage"

 

 

Allongé cheveux au vent, au milieu des fleurs sauvages,
Son esprit vagabondant, regard bercé par les nuages,
Plus de cage, plus de rage, il ne sait même plus quel est son âge,
Le sage...

 

Pressé, oppressé, sur le bitume, regard glaçé,
Stressé et harassé, il ne sait plus comment penser.
Tourments encrassés d'une lassitude croissante, cadenassée,
Assez!

 

Le lion et le rat écrivent leur fable, page après page,
Fabulateur aux crocs pointus , se souciant seul de son plumage,
Enfermé et abattu, par son égo, par son ramage,
Dommage.

 

Car simple est la recette d'un met de choix, "se ressourcer",
Un zest de petits riens, et de l'Amour une pincée.
Un soupçon de fleurs sauvages, et l'âme plongée dans les nuages,
Sans cage...

 

 

Suivre ce lien : Serge De Oliviera

Partager cet article
Repost0

commentaires

amelie 01/11/2016 12:44

un très beau texte

Kristen Chaman 01/11/2016 14:32

Je suis heureux qu'il vous ait plu. Bises...