Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 décembre 2019 2 24 /12 /décembre /2019 14:17

 

La notion d’éther est valable si et seulement si elle reste assimilée à l’idée d’espace comme contenant, c’est-à-dire comme servant d’infrastructure au contenu que représente l’espace-temps composé à cent pour cent de matière baryonique (ordinaire). Cette infrastructure possède la particularité d’être un continuum bien plus phénoménal que celui de l’espace-temps parce que intrinsèquement, elle est à la fois le finiment grand et le finiment petit, car il n’existe rien qui lui soit supérieur comme tout et rien qui lui soit inférieur comme point.
 
Si les physiciens et astrophysiciens d'aujourd'hui stagnent, c'est parce qu'ils sont formatés dans le sens où ils réfléchissent tous avec les mêmes données. Comme approche, je leur dirai tout simplement que l'Univers n'a pas "d'origine", que le Big Bang n'est pas un phénomène unique et que la formation d'un trou noir - à plus petite échelle - est à l'identique de la formation d'un Big Bang. Il est erroné de croire qu'à l'origine l'Univers était extrêmement petit et dense, car la singularité d’un Big Bang est la même que la singularité d'un trou noir : pour autant, affirmerait-on que toute la masse et la matière de l'univers puissent être contenues à l'intérieur d'un seul trou noir, non, bien évidemment que non !
 
Eh bien, il en est de même avec le Big Bang qui n'est rien d'autre que le début de la formation d'un trou noir, certes d'une taille incommensurable. Voilà, vous n'avez plus qu'à choisir entre croire que la totalité de la matière/énergie de l'univers a pu tenir dans une singularité subatomique (ce qui est pour le moins absurde) ou d'envisager la possibilité que notre univers en expansion serait en expansion parce qu'il se trouverait être à l'intérieur d'un trou noir qui semblerait être le fameux souffleur de matière/énergie ordinaire.

 

 

L'éclaireur du temps.

Partager cet article
Repost0

commentaires