Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 21:08
 

 

A l’écoute de l’univers,

Devant le charme mouvant

D’une goutte de rivière

Ou d’une larme d’océan ;

 

Devant le disque, l’obus,

La flèche et la torpille,

Sans risque pour la vue,

J’allèche mes pupilles.

 

Dans la langueur profonde

Où le silence baigne ;

Des pleurs se confondent ;

Des existences s’éteignent.

 

Et cette pensée m’éclaire

D’une alarme chagrine,

Condensée dans l’amer

D’une larme saline.



Partager cet article
Repost0

commentaires

arthur-diogène 16/04/2012 23:16


Il est des errances incertaines qui mènent à la connaissance de soi... Mais je sais que tu sais ces chemins qui nous traversent!


Bien fraternellement à toi... Dans les silences de Rimbaud...


A bientôt, ici ou ailleurs...


 


A.D

Kristen Chaman 22/04/2012 02:03



Oui, je sais tout cela ! je l'ai éprouvé. Les silences de Rimbaud guettent tous ceux dont l'âme palit ; eût-il seulement une certitude ? Eût-il seulement un compagnon ? Que le cri de son âme
aurait perduré en couvrant le brouhaha de la routine humaine.


 


Bien à toi, à jamais...



piro 11/02/2012 17:45


Douceur trompeuse, amertume réelle


L'océan cache des abysses cruels,


Et la rivière emporte nos espoirs


Boire ces eaux c'est nourir nos déboires.

Kristen Chaman 22/04/2012 03:13



Une belle approche qui me touche...



Arthur-diogène 27/01/2012 02:04


Il est des traces qui laissent des empreintes!! Les votres sont de celles-là!! En mémoire de mon frère, Philia-Hippos je vous adresse mon salut le plus fraternel!! Merci pour votre générosité
poétique!! J'ai tout lu!! Vous êtes un grand!! A bientôt, ici ou ailleurs...

Kristen Chaman 15/04/2012 21:35



Cher Arthur-Diogène,


 


Je ne sais si vous lirez ce qui suit, mais sachez que ce n'est pas de gaieté de cœur que je tardasse à vous répondre. Je sais toute la place
que prenait Philippe dans votre cœur ; j'en suis même un témoin ; car en suivant Philippe, on vous suivait aussi. Oui ! Frères, vous étiez ; et frères, vous demeurerez !


 


Je vous remercie d'avoir pris contact avec moi ; votre humanisme me transporte comme auparavant l'âme de Philippe pu le faire. Il n'est
pas hasardeux que vous ayez choisi ce pseudonyme d'Arthur-Diogène, ce choix étant celui d’une aspiration à une vie plus haute ; un incommensurable appel à la liberté d’être et de vivre. Ô
combien ! Je lis en vous ce désir ; ô combien ! Je ressens ce feu joyeux. Sans la liberté, il ne peut y avoir de responsabilité. L’homme libre est tout autant dévoué à la Vie que fidèle
à la Nature. C’est au travers de cet horizon que jaillit le Grand Midi ; qui, au soir de son déclin, devient l’Ame du Monde.


 


Vous faites bien en signant « ici ou ailleurs » ! Car ce n’est pas l’espace qui est le frein à l’idéal humaniste, mais bien le
temps qui définit à chacun sa propre plasticité. Adaptation, souplesse et réceptivité étant les trois pôles de la sagesse de tous les temps.


 


 


Bien à vous, fraternellement…



Tibicine 24/10/2009 11:17


Bonjour mon chacha....Quel plaisir toujours à te lire....Quelle profondeur et ouverture de coeur...ta sensibilité est toujours portée à son paroxysme dans tes mots, qui eux, sont des porteurs de
grande qualité...J'espère que tu vas bien, que tu vis bien...Je repasserai te lire, je ne ferai pas de nouveaux articles...@ bientôt, ta plume papillon.


Kristen Chaman 26/10/2009 19:41





Merci ma Tibi !

C'est drôle, j'ai lu ton message laissé chez Lyouna et j'ai eu la même attirance que toi pour ce prénom Tibicine quand tu m'as visité pour la première fois. Ce speudo est, enfin pour moi, un
appel au rêve comme un saut vers l’antique et ses mystères. Tel était mon ressenti ; ah oui ! avec aussi une pointe d’Orient pour fondre les plaisirs aux raffinements afin d’atteindre
l’alchimie des cœurs. J’ai pris un café chez toi avec grand plaisir et te souhaite une longue vie pleine de vie.



Grosses bises à toi, ma plume papillon



Ton Chacha



Renard 18/10/2009 16:43


Il est beau ce poème...
Doux et amer, comme son nom l'indique
Bon dimanche à toi 


Kristen Chaman 19/10/2009 02:02



Bise du soir Renarde !