Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juillet 2009 6 04 /07 /juillet /2009 01:20


Ce que votre œil n’admet,

Mon oreille se plaît ;

Et sur toutes masures,

J’y mets un peu d’azur.

 

Ce que votre oreille n’admet,

Mon âme se plaît ;

Et pour tous cœurs sans armure

Que s’effondrent vos murs.

 

Chaque être est un poète en herbe,

N’en déplaise aux fils de Malherbe.

Pour en faire ce qui vous sied,

 

Plongez dans la rime profonde ;

N’ayez pas peur d’en perdre pied,

Devenez Moïse ouvrant l’Onde !




 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires