Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 16:15




A la dérive sur la rive,

Enivré par la levée

Du parfum des embruns,

Je m’échoue à genoux

Sur le sable affable.


J’hume l’écume

Des vagues qui divaguent

Au gré des alizés.


J’exhume mon amertume

Et je clame mes larmes,

Au néant de l’océan

Qui refoule de sa houle

L’étrave d’une épave ;


Je mêle mon fiel,

Mes complaintes aux plaintes

De la peine des sirènes.


De mes yeux vers les cieux ;

Dans un flot de sanglots,

Je déplore tous ces corps ;

Toutes ces sombres ombres,

Qui jadis, dans les abysses,

Se noyèrent dans la mer.

 

Hommage au courage

De ces hommes, qui en somme,

Un jour par amour,

Se sacrifièrent pour leurs frères !




Partager cet article
Repost0

commentaires

Brigitte Lascombe 07/07/2009 06:44

Très belle poésie.