Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 18:41

 

Renifle ma douleur, ô mort fidèle amie !
Voit que mon corps et mon cœur sont las de la vie.
Ouvre ta gueule noire, ô Cerbère d’amours !
Sort tes crocs baveux et met la nuit à mes jours.
 
Avant que le silence enterre enfin mon râle,
Sanglant encor’, des champs d’épines où je dors ;
J’abattrai les non-dits, les mensonges : alors,
Ma parole sera leur sépulcre et ma dalle.
 
Ô vaste Univers ! Soit clément. J’aspire au vœu
D’être damné par Dieu, pis condamné par l’homme.
L’un ange de sommeil, l’autre bête de somme
Lors qu’ils ne font qu’un, tels le soleil et le feu.
 
Ni carcan divin ni joug terrien, grandir libre.
Que de pauvres pour un richissime bâtard ;
Que de malheurs pour un outrecuidant fêtard ;
S’il faut vivre mourant plutôt mourir pour vivre.
 
Sur la bâtisse, hélas, plane un vague profil ;
L’œuvre ingrate que font tous les humains termites.
Ignorent-ils, donc, qu’aux actes vont les mérites ;
Qu’à l’aveugle va la colonie au péril ?
 
Voyons ! Que leur sert à suivre cette chimère ?
Peut-on, ainsi, ronger impunément sa mère ?
La vanité, la soif ne mènent qu’à l’égout.
On prie à genoux quand l’homme avance debout…

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
bonsoir l'homme ingrat qui met sa mere en peril , l'homme qui court à sa perte et renie ses racines , prions pauvres pecheurs que notre terre mere ait pitié de nous , a moins qu' il ne soit déjà trop tard , qu'il vale mieux qu'elle nous engloutisse dans ses entrailles pour notre salvatrice purification , j'ai écrit un article à ce propos aussia +anitaya
Répondre
K
<br /> Merci Anitaya, je chercherai ton article quand je pourrai sinon tu as remarquablement dépeins ma vision de ce monde à la dérive. Mais surtout ne prions plus mais agissons au nom de l'Homme, de la<br /> nature et de l'amour...<br /> <br /> <br />
L
Superbe, tout simplement! Et ce dernier vers qui fera oeuvre de morale: "On prie à genoux quand l’homme avance debout…", on ne peut être plus clair...Merci de ton passage par ma fourmilière (j'ai répondu aux commentaires, dans le désordre: mon fils a 14 ans et je travaille dans les énergies renouvelables...)
Répondre
K
<br /> Merci Lyouna<br /> Je t'ai envoyé un complément concernant l'énergie<br /> Merci encore pour ce commentaire enjoué<br /> Chacha<br /> <br /> <br />
D
Vous êtes encore plus pessimiste que moi et ce n'est pas peu dire. Sur mon blog j'ai un peu traité de ces sujets (de façon ironique), notamment dans "Histoire optimiste" et "Les choses n'ont pas de fin" dans la catégorie des "Bâtons rompus" (cf sommaire). Si vous avez du temps à perdre...Dr WO
Répondre
K
Bonjour Kristen Chaman ! Je me suis promenée et j'ai lu quelques poèmes. J'aime bien celui-ci ... même si je ne comprends pas tout, je ne suis pas (et n'ai jamais été) très douée pour la poésie... J'aime le côté sombre de tes poèmes "avant que le silence enterre enfin mon râle...
Répondre
K
<br /> <br /> Salut Kalire<br /> Tu peux lire ma réponse faite au Dr WO cela t'éclaircira peut-être ! Si tu as aimé ou bien même haï alors j'en suis réjoui ! Mes gammes sont comme celles d’un piano mais inversées les<br /> touches noires se sont substituées aux blanches.<br /> <br /> <br /> Chaque être est un poète en herbe<br /> <br /> <br /> N’en déplaise aux fils de Malherbe !<br /> <br /> <br /> La poésie est tout autour de toi, dans le lever d’un soleil, dans le chant de la rivière, dans le calme de ta respiration, dans tes rêves<br /> éveillés. Encore plus près, dans le bonheur d’un foyer, dans les bras de l’amour, dans le sourire d’un enfant.<br /> <br /> <br /> Je suis sûr que tu es très douée…<br /> <br /> <br /> Amicalement Kristen<br /> <br /> <br /> <br />
D
Apologie du suicide ?Dr WO
Répondre
K
<br /> <br /> Salut Doc !<br /> La mort n'est pas un quelconque paradigme, elle est la loi planétaire. Sans elle il n'est rien, c'est elle qui régit la vie. De tous temps l'homme surtout le puissant n'a eu qu'un seul désir la<br /> vie éternelle : Quelle ineptie ! Posons  ici la problématique ! Donc Dr WO, vous voilà immortel qu'adviendra-t-il ? Plus aucun besoin, plus de sensation, plus de procréation et cætera (des<br /> plus multipliés à l'infini) donc le néant. Résultat l'immortalité c'est le néant. Tandis que la mort est la règle inextinguible garantissant à la vie sa continuité par l’évolution. Je vous livre<br /> cette image puissante Dr WO : arrêtez-vous un instant et pensez que dans 130 ans, la population mondiale actuelle ne sera plus ayant laissé sa place à une autre. C’est ca le miracle de la<br /> vie. Je ne fais aucune apologie de la mort seulement en dévoiler sa nature.<br /> <br /> <br /> Dans le poème, je bafoue Dieu et l’homme en clair les religions et les puissants pour que leurs édifices s’effritent. Cela ne peut conduire<br /> qu’au-devant de la mort mais pas en vain enfin c’est ma quête. C’est aussi un avertissement pour l’humanité - les deux dernières strophes – la terre est notre mère planétaire c’est notre berceau<br /> et notre tombeau. Et de faire espérer ou croire aux hommes qu’on trouvera une planète neuve clef en main Rire… c’est une dérision totale et une méconnaissance des choses les plus élémentaires. En<br /> substance j’appelle les peuples au changement pour l’avenir de leurs enfants quoi qu’il en coûte !<br /> <br /> <br /> Fraternellement Kristen !<br /> <br /> <br /> <br />
A
Bonjour,Joli texte... très réaliste.Je confirme que "vivre mourant" n'a aucun intérêt.Merci de ta visite dans ma Ruche.Bon dimanche. Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
Répondre
R
Que voilà une prière qui ne mâche pas ses voeux...Je suis d'accord pour "S'il faut vivre mourant plutôt mourir pour vivre".C'est un texte qui me plait bienBlogueusement. 
Répondre