Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 23:00

 

Les deux photons sont liés de façon totalement indissolubles, et, seule la polarisation de l’ensemble à un sens. Cet état là, je ne peux en aucun cas le factoriser en disant le premier photon est polarisé comme ça et le deuxième comme ça.

 

Ce qui caractérise un état intriqué c’est qu’on ne peut plus parler des propriétés individuelles de chacun d’entre eux bien qu’ils soient entrain de s’éloigner, et qu’ils peuvent s’éloigner de dix mètres, cent mètres, un kilomètre, une année lumière si vous voulez.

 

Conférencier : Alain Aspect (Physicien français)

link

 

 

Voilà bien un physicien qui ne manque pas d’aplomb, passé maître dans l’usage des raccourcis et des approximations. La mécanique quantique a des propriétés propres parce que quantique, ce n’est pas plus compliqué. Cela signifie que c’est l’échelle des grandeurs qui détermine les états. La réalité est que deux photons qui s’éloignent ou pas, à cause de la décohérence, ne pourront en aucun cas conserver leur état intriqué. La distance ou la durée auront nécessairement raison de leur intrication. Il me semble que ce physicien (Et il n’est pas le seul) déborde en extrapolant quelque peu. En mécanique quantique la distance et la durée s’entremêlent d’où le principe d’incertitude d’Heisenberg. Triompher de la décohérence équivaut à vaincre la dégénérescence ; dans les deux cas, l’impossibilité apparaît.

 

 

 

 

L'éclaireur du Temps.

Partager cet article
Repost0

commentaires