Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 23:38

 

Tout d’abord, l’inconscience n’est pas un état de non-conscience, mais plutôt un état de conscience qui nous échappe. Ce qui signifie que l’inconscience est une absence, et non pas, un vide. Cette inconscience est par là-même intemporelle, tout comme l’âme. Le poète - tout à sa divine quête - est semblable à un puits, où toute chose tombe et disparaît. Il ne peut quasiment rien retenir ; et de ce qu’il retient, il n’en sait encore rien. Une phrase, un mot, une pensée, rien que des éclats du « MIROIR DE L’ÂME ».

 

Ainsi, un poème tient-il du prodige puisque surgissant…

 

 

 

Ce petit texte, je le dédie à Philippe Goron que j'aime au firmament...

 

                  Ton frère d’âme, Kristen...

 

Philippe Goron - Poète lunaire

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

anitaya 15/06/2011 22:34



Je vois que tu n'as pas édité depuis un certain temps et en désuétude moi  ,je passe par ici, je suis encore sans voix comme dans le passé ,cela me pèse ,je vais encore lâcher et
tomber mais ne veux pas , ne fais pas de même  ,je comprends ta peine , double peine , ne fais pas comme moi , si tu sors la tête de l'eau , je pourrais peut être trouver à quelqu'un me
raccrocher , je ne suis pas toi , ne vis pas ton   connais la douleur .Dans la différence ,il y a une vrai-semblante ressemblance , accrochons nous à tout ,même une brindille ,telle est
l'épreuve , je crois...


sincèrement en souvenir de notre ami commun



Kristen Chaman 16/04/2012 23:25



Bonsoir Anitaya,


 


Je viens auprès de toi comme auprès d'une amie ; mes non-réponses n’étaient que la quantité de silence qu'il me fallut nécessaire afin de retrouver une sérénité d'âme ; je sais que tu
peux le comprendre... J'ai envie de partager avec toi ma réponse à Arthur-Diogène, car elle semble s’inscrire à merveille avec ta communauté : http://0z.fr/BseBV


 


Je tenais aussi à t’informer que depuis je suis allé en Bretagne à la rencontre de Dominique, la sœur de Philippe. J’ai pu m’entretenir avec elle de ce qu’était Philippe ; de ce qu’il
vivait. J’ai suivi ses pas ; et capté ses regards ; je me suis fait feu afin d’aborder ce soleil qu’il est devenu. A cette occasion, je me suis recueilli sur sa demeure dernière en
compagnie de sa sœur. J’ai déposé sur sa tombe trois pots de fleurs avec chacun son ruban, sur l’un d’eux était écrit ANITAYA ; sur les deux autres TIBICINE et KRISTEN CHAMAN. J’ai voulu lui
rendre hommage de la meilleure des façons c'est-à-dire en unissant nos sensibilités d’âme. Je suis sûr qu’il n’eut plus grand bonheur que de se sentir aimer de ses amis bloggeurs. Au nom de
la fraternité éclairée, j’ai aussi déposé une plaque du souvenir avec mes mots que je lui avais dédié de son vivant.


 


Le poète est l’oasis qui permet


Il se garde bien d’assoiffer les hommes


Il porte la lune à bout de bras


Il puise la nuit pour déverser le jour


Kristen Chaman


 


A Philippe Goron – Poète lunaire


AMOR EST SUMMI PRETII


 


La locution latine signifie : « L’Amour est la valeur suprême », elle est à jamais sa devise.


 


 


Je t’embrasse chaleureusement…



anitaya 24/05/2011 09:41



Bonjour Kristen , notre ami sera toujours là à nos cotés pour nous inspirer à la vie ,à l'amour fraternel ,ainsi soit -il ,amen...


Anitaya



Kristen Chaman 25/05/2011 23:03



Je respire ta prière plus que je ne l'écoute. J'exalte l'Amour qu'il nous porte ; que sa paix soit sur nous et sur l'humanité.


 


Bien à toi, fraternellement...



anitaya 18/05/2011 14:49



Bonjour Kristen ,


Je suis désolée du temps que j'ai mis à te répondre, je te remercie de tout mon coeur pour l'envoi de ce cadeau /hommage à notre ami commun ,c'est un témoignage d'une grande pureté qui
m'émeut.Je viens encore de le regarder et je ne m'en lasserais pas ,c'est impossible. La perte de philippe notre ami poète a été un choc pour moi, comme pour toi , je le sais car vous avez une
grande complicité aussi ,nous étions en osmose fraternelle et parlions le même langage.


Que dire d'autre ,qu'il est toujours présent ,auprés de nous ,la main sur notre épaule,il nous lit et nous lie ,nous disions qu'il n'y a pas de hasard.


Encore merci ,à bientôt ,que la paix soit avec nous



Kristen Chaman 25/05/2011 22:49



Anitaya,


 


Le Temps, faut-il se soucier du Temps ? Ta réponse tardive a suscitée en mon âme, un grand bonheur. Oui, pas de hasard, les choses sont ce que nous en faisons ! Notre Amour est pur puisque
fraternel, il ne serait disparaître même au-delà de la vie. Philippe continue d'être avec nous dans nos coeurs, dans nos âmes. Je suis heureux de te connaître, et de découvrir ton nouveau blog
qui à ton image est là pour notre bonheur. Ce qui nous réunit le plus avec Philippe est peut-être notre altruisme, une qualité inestimable qui fait de nous ce que nous sommes... J'ai tardé aussi
à te répondre, non par dépit mais par perte d'assurance... Je viens de perdre mon amie deux mois à peine aprés l'envol de Philippe, mon Mémo 82 lui est consacré. Je suis encore bouleversé et
interdit face à cette double disparition.


 


Merci, Anitaya de ton passage...