Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 16:23

 

Je ne suis pas sûr que la Russie soit si responsable que cela quant à la profusion des feux auxquels elle ait à faire face. Cette catastrophe est le cumul de plusieurs facteurs, mais la leçon à retenir est ce choc frontal entre la Nature et l’Homme où l’on s’aperçoit très vite de la disproportion des forces en présence. Le Pakistan quant à lui n’est pas loin du déluge de Noé. Les Hommes se refusent au changement tant qu’ils ne sont pas touchés eux-mêmes. Ils sont ignorants par les religions et asservis par les sociétés du contrôle. La globalisation, affamant aujourd’hui, envisage déjà l’Homme de demain, faire de l’esclave moderne, un être mécanisé et cela par le biais de la science. Toutes les recherches génétiques sont un déni à la Vie, à sa nature même. L’Homme est en train de briser le pacte sacré existant entre l’Univers et la Vie.

 

L’informatique biologique sera le dernier seuil de l’effondrement de pensée. On peut d’ors et déjà parler de mutation transgénique du vivant et non plus d’évolution naturelle. Le but n’est pas d’adapter la machine à l’Homme mais d’adapter l’Homme à la machine. Déjà, la robotique pure issue du complexe militaro-industriel est omniprésente dans notre quotidienneté et la chirurgie de pointe a conceptualisé le cyborg en soignant l’Homme. Mais tout concoure à l’idée de l’Homme transgénique ; l’essor de la moléculture, de la nanotechnologie et de l’informatique quantique vont permettre de faire de l’Homme, un automate biologique.

 

Le conditionnement initial engagé par la société de consommation (dépendance) surdimensionné par la peur (état de manque) qu’elle institutionnalise conduira les hommes de l’esclavage moderne à la mécanisation de l’être. On réduira nos vies a un simple interrupteur on-off. De chasseurs-cueilleurs, nous sommes passés à éleveurs-agriculteurs mais comme la reproduction naturelle ne satisfait plus aux attentes de l’industrie du chiffre (Le chiffre d’affaire, le seul qui compte), on a recours à la biologie moléculaire que sont le clonage et les OGM.

 

En fin de compte, les hommes évoluent concurremment avec leur méthode d’alimentation :

 

Régime politique et régime alimentaire, même combat !

 

Partager cet article
Repost0

commentaires