Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 02:19

 

Je soutiens que l'évolution des espèces ainsi que ces possibles mutations sont dues essentiellement à des erreurs de transcription à l'intérieur même de l'ADN. Ce qui signifie que la physique agit sur la chimie comme une bousculade, et c'est de cette bousculade, plus ou moins importante, que la Vie subît ses métamorphoses successives en étant incapable de réécrire correctement ce qu'elle a appris auparavant. Les extinctions massives sont comparables à l’éponge d’un maître sur le tableau noir où tout doit être réinventé sans cesse selon les composants restants. Ce processus naturel a pour conséquence de désacraliser l’espèce humaine bien qu’elle se pense à part sur l’échelle des valeurs qu’elle prétend.

 

 

Les civilisations et les religions sont des remparts de papier face à la réalité de l’Univers s’exerçant sur la Terre. Notre salut n’est pas d’aller aux confins de l’Univers à la recherche de planètes habitables (impossibilité des voyages intersidéraux), ni de se bercer d’illusions par l’existence divine d’un Au-delà préconçu (absence d’arrière-mondes défendus par Nietzsche). Non ! Il n’y a pas de salut, seul le fait d’être vivant. Si l’on aspire à une certaine longévité pour l’espèce humaine, il va falloir non seulement s’adapter à notre environnement, mais encore nettoyer la Terre, la respecter pour peut-être finir par en faire un grand jardin.

 

 

L'éclaireur du Temps


Partager cet article
Repost0

commentaires