Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 17:20

 

Le feu envahit la savane, les animaux fuient et se retrouvent tous auprès d'un petit point d'eau. L'éléphant, le lion, les antilopes... tous les animaux se pressent autour de ce point d'eau. 

Un colibri s'affole, prend de l'eau dans son petit bec pour aller vers le feu et tenter de l'éteindre, il revient, recommence, sans relâche.


L'éléphant lui demande d'arrêter, cela ne sert à rien, la savane prend feu. Le colibri continue à remplir son petit bec d'eau pour aller éteindre l'incendie, il revient et recommence.

- "Mais arrête petit colibri, tu n'y arriveras jamais" disent les animaux

- "Peut-être mais moi au moins, j'aurai fait ma part !" répond le colibri

 

Lautreje

 

---------------------------

 

Et si le petit colibri s’était trompé ?

 

 

Il va vous sembler étrange mais le petit colibri eût mieux fait d'arroser les animaux que d'éteindre l'incendie. Ce n'est pas de moi mais d'un philosophe grec, Héraclite d'Ephèse, qui citait ceci : "Il faut éteindre la démesure plus qu'un incendie." 


Cette sagesse présocratique, très très ancienne, en dit plus sur notre situation qu'un professeur en écologie. Le drame des hommes d'aujourd'hui est bien leur démesure ; là, est l'incendie qu'il nous faut éteindre. En clair, ce n'est pas en changeant le monde qu'on sauvera l'homme ; mais bien en changeant l'homme qu'on sauvera le monde.

 

Kristen Chaman


Partager cet article
Repost0

commentaires

piro 05/11/2012 22:55


Une petite histoire très intéressante et un commentaire osé. mais la citation exacte d'héraclite c'est : "Mieux vaut étouffer une injure qu'un incendie". Je n'ai trouvé aucun fragment de lui où
il condamne la démesure mais il la condamnait certainement comme tous les anciens Grecs qui pensaient que cette démesure quelle que soit la forme qu'elle prend était à l'origine du drame et de la
tragédie. Un bon exemple de démesure est la colère d'Achile.

Kristen Chaman 06/11/2012 22:53



Bonsoir Piro,


 


Ma version d’Héraclite d’Ephèse est celle d’Hermann Diels : « Il faut
éteindre la démesure plus qu’un incendie. » Maintenant, il se peut qu’il y en ait d’autres plus aventureux. Cette historiette est l’arrangement d’une légende amérindienne réalisé par
Lautreje. Voilà ce qu’en dit Pierre Rabhi : http://vimeo.com/32564879#


 


Quant à la démesure nous y sommes, hélas ; et sa conséquence est le
réchauffement climatique. L’avenir des hommes est de vivre sur Terre, il n’est nul ailleurs pour eux ; car pour l’Univers, l’Homme est persona non grata. En illustration à ma pensée, j’aime
tout particulièrement ce passage d’Antoine de Saint-Exupéry tiré de son ouvrage Terre des hommes : « Adieu, vous que j’aimais. Ce n’est point ma faute si le corps humain
ne peut résister trois jours sans boire. Je ne me croyais pas prisonnier ainsi des fontaines. Je ne soupçonnais pas une aussi courte autonomie. On croit que l’homme peut s’en aller droit devant
soi. On croit que l’homme est libre… On ne voit pas la corde qui le rattache au puits, qui le rattache, comme un cordon ombilical, au ventre de la terre. S’il fait un pas de plus, il
meurt. »


 


Bien à vous…



Dr WO 25/04/2012 23:11


J'aime  beaucoup votre commentaire.


Dr WO

Kristen Chaman 26/04/2012 00:32



Je vous remercie, sincèrement...


 


Bien à vous...