Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 12:29

 

« Les chats aussi jouent sadiquement avec leur proie. Mais les félins dans leur monde, se contrefichent du mal qu'ils font... " Qui sommes-nous " ? »

 

L’interprétation humaine (l’anthropomorphisme) au service de la cause animale est et restera la plus grande erreur en ce qui concerne l’étude des espèces (l’éthologie). Nous cherchons à tout prix à moraliser la nature, afin d’échapper à notre propre condition d’être mortel. Cette finitude que tout le vivant ressent, et qui lui sert de conscience instinctive, nous la refusons en nous créant des arrières-mondes (au-delà, paradis, enfer, vie éternelle, etc.).  "Jouent", "sadiquement", "mal", ne sont que les termes interprétatifs inadéquats issus d’un raisonnement humain, trop humain comme l’insinuait Nietzsche.

 

Le « Qui sommes-nous ? » est une question ambiguë, car elle dépend d’innombrables facteurs. Elle sous-entend l’introspection, mais encore le regard extérieur. Elle a tout de même l’utilité de confirmer notre appartenance, car au regard de l’Univers : la Vie et le vivant dans son ensemble « sont sans être » dans le sens où leur importance est nulle. L’Homme en appartenant au vivant n’a pas de filiation directe avec l’Univers, ce qui fait de lui un être ordinaire sans même l’intervention d’une quelconque création divine. Sur ce plan, du moins le plan religieux, l’Homme est livré à lui-même ; car seule la Vie est la Mère (à l’origine) de tous les hommes. Le « Qui sommes-nous ? » introspectif trouve ses réponses en rapport avec les savoirs pluridisciplinaires tandis que le regard extérieur dépend de l’interpénétration relationnelle qu’ont les autres espèces avec nous.

 

L’orgueil est le plus plaisant des miroirs, d’où la recherche de la domination par le pouvoir.

 

Bien à vous...

 

 

L'éclaireur du Temps


Partager cet article
Repost0

commentaires

Piro 14/08/2014 22:22


Qui sommes-nous ?


"Poussières d'étoiles" comme l'a formulé Hubert Reeves

Kristen Chaman 07/09/2014 13:42



Oui ! Jolie formule qui permet de donner de la noblesse là où il n'y en a pas. Mais le sens de la question serait plutôt "Que sommes-nous ?" à la place du "Qui". En cela, je réponds que nous
sommes des entités physiologiques et pathologiques douées d'imagination.


 


Bien à vous...