Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 16:40



Bon sang de dégout,
Le désespoir, je le traîne
En sang dans les égouts
Noirs de mes veines !

Je peux taire mon cœur,
Mais sa flamme moribonde
Ne peut taire la rancœur
De mon âme furibonde !

S'il faut que je meure,
Eh bien!
Que j'aille régler

La faux et l'heure,
Au moins
La taille et le degré !

 


Partager cet article
Repost0

commentaires

Brigitte Lascombe 22/08/2009 08:21

Mais c'est périmé la faux.Quelle horreur.Viens faire un tour sur mon blog tu y verras un site réputé pour être guérisseur ,même des maux du coeur.Gros bisous Chacha,c'était pas bien la Bretagne?

Kristen Chaman 22/08/2009 15:13



En Bretagne...
Dans les vagues salvatrices de la vie, je m’y suis baigné enfin bercé d’une douce insouciance.

Merci Brigitte, mon Utopienne amie



Lyouna 21/08/2009 19:26

J'adore les démences de ton âme Chacha mais je n'ai pas les mots pour te dire à quel point...Bonne soirée et merci de tes commentaires si agréables à lire Bises lyounesques

Kristen Chaman 21/08/2009 21:52


J'adore as-tu écrit ? Que dire de plus, j'en suis pleinement satisfait ! 


Tibicine 21/08/2009 10:00

Bonjour mon chacha.Effectivement, Piro a raison ; un esprit Beaudelairien s'en dégage! On ne peut que le lire et se laisser prendre par les mots tant ils sont fort!C'est superbe!Toute façon, suis dingo de tes mots alors...Gros bisous,Ta plume Papillon

Kristen Chaman 21/08/2009 17:56


Merci Ma Tibi adorée
Ton Chacha


anitaya 20/08/2009 22:37

bonsoirc'est l'heure des réglements de compte sur les blogs : avec le monde entier et avec soi meme , son passé son préent , son futur , de l'amertume à revendre !!! chez moi en tout cas !a bientotanitaya

Kristen Chaman 21/08/2009 15:57



Salut Anitaya


Vois ! Anitaya, que quand tu marches, ton pied en suspend aspire au futur tandis que l’autre ancré au présent à déjà fuit son passé. La vie ce n’est pas simple, même Morphée en est fort
abusé, lui ! Ce faucheur de temps qui récolte les grains de nos secondes endormies pour les mettre dans son sac percé qu’on appelle le passé. J’espère qu’à mes images, tu puisses te
pardonner un peu des nœuds de la vie qui asphyxie ton âme avide d’air pur.


Bien à toi Chacha



piro'94 20/08/2009 22:19

 Merci ! Très grand merci pour ton com ! J'aime aussi ce qu tu écris. ta "démence de l'âme" et ton "petit Tartempion" aux réminiscences un peu Baudelairiennes sont assez puissants.

Kristen Chaman 20/08/2009 23:51



Ca me va droit au cœur. A la croisée du temps, tu as mêlé ta route à mon chemin. Et sous l'égide des mots, nous élevâmes nos âmes.
Fraternellement Kristen !