Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 16:43

 

Ce qui nous relie tous à l’art est ce désir d’être libre…

 

 L’art c’est le sang qui coule ; c’est la vie qui lutte à mort…

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Tibicine 01/12/2010 09:32



Bonjour Kristen. Je lis combien vous êtes marqués par ce rendez-vous si intensément couvé par l'amitié. Imagine-moi avec ce souvenir ! Un moment de ma vie inoubiable, gravé à tout jamais, et dont
je me souviendrai sur la barque qui m'emmenera vers un ailleurs...Merci beaucoup pour ta présence, ta générosité. @ bientôt mon aède de toujours.


Ta plume papillon.



Kristen Chaman 07/12/2010 00:37



Osez dire ce qu'ose une âme ! Telle est l'audace du poète. Il est l'horizon où les hommes se rejoignent. Son pas
laboure pendant que sa tête sème.


 


C'est dans l'entretien du Temps et l'attention des autres que l'on trouve un sens à sa vie. Tout est éphémère, et
l'accepter est déjà le début de la sagesse. Il est des cœurs bien plus épanouis que des fleurs, qui donnent jour et nuit, amour et abri. Et dans le tien - de cœur - j'ai aperçu ce prodige.
Quand l'esprit ne cherche plus ; enfin, il vit ; enfin, il aime.


 


L'âme est une île ; et l’amour est le vaisseau qui nous y conduit.


 


 


A ma plume papillon...



Hoshi 26/11/2010 08:15



Bonjour Kristen,


Voici une trace de mon monde éphémère dont je fête aujourd'hui la 200ème:


"Sans cesse se frôlent nos auras


Passent lucioles et poésies.


Inspiration. かんげき


 


かんげき



Kristen Chaman 27/11/2010 22:22



Tu es l'enfant qui sourit dans mes yeux. Tu m'éclaires l'âme et me réchauffes le coeur de tes bougies éternelles. Une âme s'irise toujours aux couleurs des autres ; elle inspire ce
qu'elle respire. Elle est la voile gonflée et le drapeau battant aux vents de l'Amour.


 


Kristen, à tout jamais...


 


P.-S. : Le récital de Tibicine s'est déroulé sous le charme de ses mots et de sa voix. Vous étiez là, enfin dans ma musette ; et si vous n'êtes point apparue, votre aura nous frôlais. Et nous
nous quittâmes en désignant l'étoile...



Suzâme 24/11/2010 16:37



Bonjour Kristen,


Votre blog est dans mes faroris avec celui de Tibicine et Nanterre PoéVie dont je vous invite à être membre ou à écrire des commentaires. Cela nous manque.


Je suis sur le chemin d'écriture et de lecture  "D'infinis paysages" et j'aimerai lire votre poème destiné au programme de cette soirée. N'hésitez pas correspondre avec moi sur ma
messagerie. Je vous informerai des propositions d'écriture. Par exemple, ma dernière : "J'habite un paysage"... continuer l'écriture de ce premier vers ou première phrase, en restituant au temps
présent, impressions d'enfance, contemplations de l'instant, visions de paysages urbains, planétaires et autres... Je vous imagine dans cette suite et j'ai hâte de vous lire.


Amicale. Suzâme


 


 


 



Kristen Chaman 27/11/2010 23:35



Bonsoir Suzâme,


 


Je vous laisse volontiers lire mon poème ; il ne pourra que m'apparaître sur un jour nouveau. Nulle doute qu'à votre voix, il prenne vie, et ne m'échappe que pour mieux me revenir. Je
viens de m'inscrire à Nanterre Poévie d'où je découvre la réponse de Tibicine à votre adresse. Je ne pense pas moins qu'elle ; et de la soirée ; et de vous. Cette soirée était celle du
don, chaque lecteur n'étant que le projecteur du film de la séance. Un film étrange où les acteurs étaient aussi spectateurs. Un film en 3D me diriez-vous ? Non ! mieux que ça, pas un film, mais
une réalité qui se moque d'être sur un écran à faire semblant. Car, c'est bien sous le signe de la Vie que nous proposâmes nos âmes à tous...


 


Je ne sais encore, si je participerai à vos propositions d'écriture. Mais si mon âme m'y porte, j'y répondrai. Ma poésie n'aime pas les volières ; elle aime les espaces infinis où l'on se perd.
Car se perdre, c'est mieux se trouver. Toujours est-il que je vous remercie de l'attention dont vous me faites honneur !


 


@ bientôt Suzâme...



Suzâme 21/11/2010 15:02



Bonjour Christen,


A suggérer: Un peu de recul pour se remettre des si vives émotions provoquées par notre soirée de vendredi consacrée à Tibicine et à l'édition, pour vous exprimer mon bonheur de vous avoir
rencontré, d'avoir échangé des instants trop fugaces à mon goût puisque j'aurais aimé les retenir, les garder intacts. J'espère que nous nous reverons pour une autre manifestation, le
vendredi 18 mars prochain, même heure, même endroit pour "D'infinis paysages". Je compte sur un de vos poèmes ou textes en prose et peut-être même sur votre lecture à voix haute comme vendredi.
L'inattendu accouche parfois de l'inouï  comme les deux chansons de Tibicine interprétées avec la force et la profondeur de son âme. Maintenant, j'ai besoin de repos...amicalement.
Suzâme.


 



Kristen Chaman 22/11/2010 22:42



Bonjour Suzâme,


 


C’est avec plaisir que j’accepte de participer à cette nouvelle soirée, vous pouvez inscrire Le trouble-fête au programme D’infinis paysages ; je l’interpréterai au mieux que l’instant puisse me le
permettre. J’ai vraiment passé une soirée radieuse au milieu de toutes ces âmes-poètes. Cette soirée était celle des talents où chacun en son domaine se découvrit aux autres. Nous étions tous
papillons, le cœur virevoltant aux sons de Tibicine ; aux sons de ses mots comme aux sons de sa voix. Je vous remercie de votre accueil chaleureux et vous félicite pour l’organisation de
cette soirée inoubliable. Quant à Tibicine, je partage votre sentiment, elle fut inouïe ; et je renouvelle ici mon ressenti : « j’ai eu le bonheur de son bonheur et cela est
indéfinissable. »


 


Cordialement…


Kristen